Portrait : Saïd KOUTANI

« Vous allez apprendre beaucoup de choses,  mais le plus important sera pour vous l’ouverture vers de nouveaux horizons. » S.K

Said KOUTANI est physicien de formation et titulaire d’un doctorat en physique des matériaux fonctionnels. Ce parcours scientifique l’a naturellement amené vers l’enseignement et la recherche dans différentes écoles d’ingénieurs. En 2018, il intègre l’équipe du CNAM en tant que directeur des études et devient le lien entre les partenaires de l’ITII Picardie. Cette fonction de « Directeur des études » est une interface entre les apprentis, les enseignants et l’entreprise. Garant de la sélection des apprentis et de la qualité de la formation, il doit s’assurer qu’à la fin des trois années, les apprentis sortent diplômés et insérés dans la vie professionnelle.

Quel est l’avenir pour le métier d’ingénieur ? Plusieurs éléments de réponses :

Les entreprises intègrent massivement l’intelligence artificielle : robotisation, hyper-connectivité des activités, ce qui implique des modes organisationnels sans précédents.  C’est pourquoi la formation doit s’adapter et accompagner ces changements majeurs.

 

« L’ingénieur actuel ne ressemble en rien à celui d’il y a trente ans ! »

La compréhension du monde extérieur est de plus en plus importante. Pour l’ingénieur l’ouverture d’horizon permet de mieux appréhender les problèmes d’aujourd’hui et de demain. L’ITII Picardie met au cœur de sa pédagogie ce concept à travers de nouvelles philosophies d’apprentissage.

La façon d’appréhender un problème a changé. Avant, un problème « technique » avait une solution « technique ». Désormais, la société et les entreprises savent qu’un problème a une solution technico-organisationnelle.

Aujourd’hui, l’ingénieur a pris conscience que les ressources ne sont pas illimitées et que l’optimisation de leur utilisation est cruciale.

Quels sont les atouts de l’ITII Picardie ?

D’abord, la formation est uniquement par alternance ou en formation continue, ce qui assure une constante proximité avec l’entreprise. Ensuite, cette structure de « taille humaine », permet une grande réactivité, afin d’offrir un service de qualité aux apprentis et aux entreprises.

Autre avantage, l’ouverture à l’international, « C’est un axe que nous voulons fort et que nous développons, afin que les apprentis intègrent des méthodes managériales multiculturelles. » conclut Said.