Olympiades des Métiers, la préparation d’un champion…

Olympiades des Métiers, la préparation d’un champion…

Élève Ingénieur en Systèmes et Réseaux Informatiques, Aurélien Bruno prépare actuellement sa participation à la finale internationale des Olympiades des Métiers, connues mondialement sous le nom de Worldskills. Le jeune Picard représentera les couleurs de la France dans la catégorie « Administration des systèmes et réseaux informatiques » à Abu Dhabi (Émirats Arabes). Retour sur deux années de préparation et de compétition…

Les « Jeux Olympiques » des métiers

En 2014, un Bac STI2D en poche et passionné d’informatique, Aurélien Bruno intègre le BTS Services Informatiques aux Organisations (SIO) au centre de formation Proméo à Beauvais (60). C’est au sein de cet établissement qu’il fait la rencontre d’Alexandre Etienne, alors en pleine séance d’entraînement pour les Worldskills. Séduit par cette compétition et inspiré par la réussite de son aîné, Aurélien Bruno se lance dans l’aventure et s’inscrit aux sélections régionales.

Compétition de haut niveau connue et reconnue mondialement, ces Olympiades permettent à des jeunes de mesurer leur savoir-faire dans 60 professions, de la maçonnerie à la peinture automobile en passant par l’administration des systèmes et des réseaux informatiques, catégorie dans laquelle Aurélien Bruno – et Alexandre Etienne avant lui – s’est démarqué. Il remporte en mars 2016 la médaille d’or de sa catégorie en Hauts-de-France, le qualifiant ainsi pour les finales nationales. Après avoir obtenu haut la main son BTS SIO, il suit à nouveau les pas d’Alexandre et intègre l’ITII Picardie en septembre 2016.

 

 

60 heures d’entraînement hebdomadaire

Fort de sa victoire en région, Aurélien Bruno se lance avec ardeur dans le prochain challenge : les finales nationales. Coaché par une équipe de choc : Philippe Baucherel, formateur PROMEO et membre de Worldskills France et Alexandre Etienne, parrain de l’équipe de la région Hauts-de-France, le jeune Picard enchaîne sans compter les heures d’entraînement. Un travail sans relâche soutenu par son centre de formation, qui n’hésite pas à aménager les horaires de cours de l’apprenti et à mettre à sa disposition tout l’équipement nécessaire pour assurer les 60 heures d’entraînement hebdomadaire que la préparation exige.
Des efforts qui seront récompensés quelques mois plus tard, puisque le finaliste des Hauts-de-France a remporté, en mars dernier, la médaille d’or aux 44e finales nationales des Olympiades organisées à Bordeaux. « C’est avant tout une expérience humaine incroyable. On grandit aussi bien techniquement que mentalement. Pour les nationales, je suis ressorti de cette aventure avec un meilleur état d’esprit et une grande confiance en moi ».

 

Tournage pour l’émission Télé Matin – France 2

Présentation au ministre des sports Laura Flessel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochaine étape : Abu Dhabi du 15 au 18 octobre

Agé de seulement 20 ans et appelé à défendre les couleurs de la France à l’échelle mondiale en octobre prochain, Aurélien Bruno bénéficie, avec les autres membres de l’Équipe de France, des meilleurs encadrements et accompagnements. Un entraînement physique et mental digne de sportifs de haut niveau est notamment assuré afin de permettre de gérer la pression de la compétition internationale.
Pour le perfectionnement technique, Aurélien Bruno est non seulement entouré de son expert désigné par Worldskills en la personne de Benjamin CALLAR, ancien élève de l’ITII Picardie et qui a décroché la quatrième place lors de la finale mondiale des Worldskills 2009 à Calgary (Canada) et d’Alexandre Etienne, mais aussi par les autres candidats de la compétition, battus aux finales nationales, qui composent l’équipe de France et soutiennent les efforts d’Aurélien Bruno pour représenter leur pays lors de la finale mondiale.

 

 

 

 

*Les Olympiades des métiers  mettent en avant de jeunes professionnels venus du monde entier pour mesurer leur savoir-faire dans leur métier : une compétition apparentée aux « JO des métiers » organisée  en trois étapes (régionale, nationale puis internationale), qui a lieu tous les deux ans.
Créées en 1950, les Olympiades sont devenues une compétition reconnue, d’une ampleur internationale. Leur vocation est de faire concourir de jeunes professionnels et élèves de 18 à 25 ans.
L’évènement est une occasion unique de découvrir des métiers d’aujourd’hui et de présenter les formations qui y conduisent.